Astuces : comment éviter que le préservatif craque ?

by in Prévention et santé 26/05/2020

Comment éviter qu’un préservatif craque ?

Un préservatif qui se rompt peut causer bien des tourments aux couples : grossesse involontaire, maladies sexuellement transmissibles, etc.…  Mieux vaut ainsi s’assurer de suivre quelques consignes afin d’éviter ce genre d’incident. La solution est évidemment dans le choix de préservatifs de qualité, mais ce n’est pas tout, il y a quelques mesures à prendre pour garantir une protection maximale. Nous discuterons ainsi des points clés auxquels il faut faire attention pour éviter le désagrément d’un condom qui se déchire en pleine action.

 

  • Acheter des préservatifs aux normes de la Communauté Européenne ou de norme française.

Ce standard français est effectivement l’assurance qualité d’un produit. Il permet d’éviter des irritations et des démangeaisons liés à l’utilisation d’un condom non reconnu. Un préservatif certifié de norme CF ou NF est beaucoup moins susceptible de craquer qu’un préservatif lambda ou fabriqué dans des conditions non optimales.

Cette certification en vigueur atteste que les condoms ont préalablement été testés avant leur distribution. La sécurité pour ceux qui les utilisent est par conséquent amplifiée.

 

  • Prendre la taille adéquate de préservatif afin d’éviter qu’il n’éclate

Il est compréhensible que la plupart des gens ressentent une gêne et prennent un paquet de préservatifs à la hâte sans prendre la peine de lire la notice sur l’emballage. Alors que les vendeurs ont une large gamme de tailles et largeurs différentes afin de couvrir convenablement toutes les morphologies de pénis.

Il faut ainsi prendre une fois pour toute la peine de penser à la taille exacte de son préservatif selon la longueur et le diamètre appropriés.  Celui en taille Small correspond généralement à une longueur de 14 cm, tandis que le condom Medium est en adéquation à une dimension de 17cm. Pour ceux qui ont une taille au-dessus, il existe aussi des tailles XL et XXL.

 

  • Conserver convenablement votre condom

Certains condoms ne supportent ni trop de chaleur ni trop de froid. La matière avec lesquelles elles sont fabriquées pourrait se dégrader et craquer suite à une température inadéquate. Ne disposez pas vos préservatifs près d’une source de chaleur, conservez-les à l’abri de la lumière dans un endroit tempéré.

Un préservatif qui n’a pas de date de péremption inscrit sur son emballage ne respecte pas la norme CE et NF. Si jamais vous ne trouvez pas cette date ou qu’elle a été effacée, n’hésitez surtout pas à jeter ce dernier à la poubelle.

 

  • Le dérouler et l’enfiler convenablement

Afin d’avoir une protection optimale, d’éviter de faire entrer l’air et de faire craquer le condom, il est conseillé de poser ce dernier avant la pénétration. Il faut de plus s’assurer de ne pas le déchirer avec vos ongles ou vos dents lors de son ouverture ou son déroulement.

Mal placé, un préservatif peut rester dans le vagin : il faut veiller à ce que l’anneau de l’extrémité ne se retrouve à l’intérieur du vagin. Il faut également évitez qu’il ne glisse ou absorbe de l’air pour ne pas l’abimer.

 

  • Rajouter du lubrifiant si nécessaire

Un préservatif sec se rompt très facilement, et bien que ces derniers soient déjà lubrifiés, il est parfois nécessaire d’en rajouter à l’occasion. Toutefois, utiliser un corps gras quelconque est à proscrire. Cela altère la composition de ce dernier qui par conséquent peut craquer à tout moment. La vaseline, l’huile ou le beurre fragilisent effectivement les préservatifs.

Pensez à utiliser des lubrifiants à base d’eau ou de silicone si votre préservatif a besoin de plus de lubrifiant.

En respectant toutes ces étapes, la probabilité pour que votre préservatif craque est quasiment nulle.

A lire également : comment mettre un préservatif mode d’emploi et vidéo

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

    Cart